Global Nuclear Disarmament Fund

 

Fonds Mondial de Désarmement Nucléaire (FMDN)

 

 

San Francisco Chronicle, dimanche 17 juillet 2005

San Francisco Chronicle

SAN FRANCISCO
Des moines militant pour la paix mettent l´accent sur les horreurs de la guerre.

L´âge nucléaire a commencé 60 ans avant ce week-end.

Au site test classé top secret de Trinity au Nouveau Mexique, les scientifiques y firent exploser avec succès l´arme atomique pour la première fois, laissant la voie libre aux deux bombes nucléaires lancées sur le Japon un mois plus tard, pour en finir avec la seconde guerre mondiale.

Un petit groupe de moines zen et de militants pour la paix ont commencé samedi une marche de 1600 miles qui va les mener de San Francisco au site test de Trinity au Nouveau Mexique, afin de rappeler au monde les horreurs de la guerre nucléaire et essayer de garantir la fin de l ́utilisation de ces armes.

Certains moines sont venus du Japon à bord du navire Nippon Maru, transportant une lanterne qui a été allumée de la flamme de la paix célèbre au Japon. La flamme fut à l´origine allumée avec les cendres d´Hiroshima une fois ravagée par la bombe nucléaire en août 1945.

Kerrie Ann Garlick de 34 ans, militante pacifiste australienne de Melbourne a dit qu´elle était l´une des douze personnes à faire le voyage en entier, mais que des centaines d´autres volontaires marcheraient sur des petites portions. « Nous n´oublierons jamais Hiroshima, c´est pour cela qu´on marche. »

La marche qui dure 25 jours arrive aussi à un moment où de nombreux militants se sont plutôt mobilisés contre la violence conventionnelle et la guerre, notamment celle au Proche-orient. Avec la fin de la guerre froide, la majorité des américains a été plus concernée par la possibilité d´une guerre terroriste que d´une guerre nucléaire.

Mais près du Pier 39 en ce samedi, les militants ont essayé de remobiliser les esprits sur la possibilité d´une guerre nucléaire.

« L´heure est grave. Le danger est grand, » a déclaré le spécialiste nucléaire Bruce Blair, du Centre d´Information de la Défense qui est un centre de recherche à but non lucratif installé à Washington. Blair est un ancien gradé responsable du lancement des missiles Minuteman-II ayant servi dans les années 70.

La star de films d´action Steven Seagal a aussi brièvement parlé. Il a récemment rassemblé 100 000$ pour payer le désarmement d´un missile nucléaire en Russie et a dit que tout le monde doit faire ce qu´il peut pour lutter contre les armes nucléaires.

Seagal a dit que « nous autres citoyens devons nous responsabiliser de ce problème, car si les choses allaient de travers, nous en souffrirons tous. »

Takashi Tanemori, résidant de Lafayette de 67ans, a raconté avec émotion comment il avait été personnellement affecté par l´explosion lorsqu´il était petit à Hiroshima.

Il y a perdu ses parents, deux de ses grands-parents et deux de ses sœurs. Tanemori confia que la partie gauche de son corps avait été tellement brûlée par l´explosion que l´assistance lui fit construire une urne crématoire, croyant qu´il n´allait pas y survivre.

Bien que Tanemori arriva aux Etats-Unis à l´âge de 18 ans (au début pour faire les vendanges dans la Central Valley) il lui fallut d´autres nombreuses années pour qu´il arrive vraiment à pardonner son pays d´adoption du bombardement. Il a confié que c´est finalement son père qui lui était apparu en rêve et qui lui avait dit que la revanche n´engendre que la revanche.

Ce n ́est pas la première fois que des militants pacifistes portent la flamme atomique du Japon au Nouveau Mexique.

Trois ans auparavant, le groupe de pèlerins Interfaith de la flamme d´Hiroshima a porté la flamme jusqu´à Los Alamos où les scientifiques avaient développé les premières armes nucléaires du Projet Manhattan.

Samedi, les moines avaient prévu de marcher sur le parc SBC puis vers Palo Alto.

L ́église de la mémoire de Stanford accueillera un service exceptionnel en présence des moines à 8:00 ce matin avant qu ́ils ne repartent pour San Jose, où le groupe est attendu au Quartier japonais pour 19:00

Pour plus d ́informations veuillez consulter le site web : www.gndfund.org.

E-mail Todd Wallack au twallack@sfchronicle.com.

Page A - 26
Copyright 2005 SF Chronicle

San Francisco Chronicle / SFGate.com

Fonds Mondial du Désarmement Nucléaire
One Market Street, Spear Tower Building Suite 3600. San Francisco CA, 94105

copyright(C) 2008 Tous droits réservés au Fonds Mondial du Désarmement Nucléaire

Global Nuclear Disarmament Fund English Japanese Chinese French Spanish Korean German Russian Arabic